Manque appétit : faut-il se forcer pour le bébé ?

Si la plupart des futures mamans dévorent leur assiette, d’autres ont plutôt un appétit d’oiseau. Les origines de ce manque d’appétit sont multiples et peuvent avoir plusieurs conséquences à plus ou moins long terme. Ne pas se nourrir correctement peut-il avoir un impact sur l’enfant ? Quelle est la bonne attitude à adopter pour aborder au […]

Si la plupart des futures mamans dévorent leur assiette, d’autres ont plutôt un appétit d’oiseau. Les origines de ce manque d’appétit sont multiples et peuvent avoir plusieurs conséquences à plus ou moins long terme. Ne pas se nourrir correctement peut-il avoir un impact sur l’enfant ? Quelle est la bonne attitude à adopter pour aborder au mieux cette période de la vie ?

Manque d’appétit : une conséquence de la grossesse ?

L’appétit des femmes enceintespeut diminuer en cours de route. On estime généralement que cette baisse de motivation survient durant le premier trimestre de grossesse, au moment des premières nausées.

D’autres facteurs doivent être pris en compte, tels que les reflux gastriques, les changements hormonaux, et jusqu’au manque d’espace. En effet, plus votre enfant grandit, plus la sensation d’écrasement est grande, d’où l’empêchement de se nourrir convenablement à terme.

Les brûlures d’estomacfigurent également au nombre des pathologies recensées dans le manque d’appétit chez la femme enceinte. Elles apparaissent très souvent au cours du troisième trimestre.

Il est possible de les juguler en consommantdes fruits et légumes frais, et en évitant les aliments longs à digérer– plats tout préparés, aliments frits, etc.. On conseillera de faire éventuellement des repas plus nombreux durant la journée, mais peu copieux.

Au final, le manque d’appétit est la cause d’affaiblissements, d’étourdissements voire même à terme des carences en fer, en calcium et en vitamines. Or, ces éléments sont indispensables pour assurer une bonne grossesse. De fait, il paraît normal de se demander si le fœtus peut souffrir de cette situation.

Manque d’appétit, quel impact sur l’enfant ?

Les experts estiment généralement que ce manque d’appétit ne met pas en danger le fœtus. Néanmoins, votre médecin pourra selon la situation vous prescrire des vitamines, avec de s’assurer que vous ne manquez d’aucun nutriment.

Par exemple, les multivitamines de grossessepeuvent permettent de récupérer des minéraux essentielsà un bon équilibre. L’acide folique– que l’on retrouve fréquemment dans les aliments, permet ainsi le bon développement du tube neural de votre bébé, et prévient un certain nombre de malformations qui touchent entre 2 et 4 bébés sur 1000.

Egalement, pour lutter contre les reflux gastriques, certains antiacidespeuvent être prescrits. En vous rendant en pharmacie, vous bénéficiez de précieux conseils pour choisir un produit le plus adapté à votre type de grossesse.

Que faire contre le manque d’appétit ?

Outre les différentes solutions exposées ci-dessus, plusieurs positions permettent par exemple d’atténuer les brulures d’estomac. Lorsque vous le pouvez, adoptez par exemple une position à demi-assise, sans jamais être totalement allongée.

On conseillera également à la future maman de pratiquer une activité physique, même légère, pour aider au bon fonctionnement de l’estomac. Pourquoi ne pas marcher un peu, régulièrement après les repas ? Evitez autant que possible les vêtements trop serrésà la taille et privilégiez les positions inclinées et couchées, juste après un repas.