Café, clope, coca, comment se passer de ses additifs préférés ?

L’euphorie de l’annonce de votre grossesse passée, vous venez de réaliser ce que cela voulait dire. Devenir une maman – responsable – et ça commence maintenant. Là, face à votre frigo, rage et désespoir… Les 9 prochains mois, seront sans junk food, sans alcool et sans café. Rude, on vous l’accorde. Mais surmontable… Ici, les […]

L’euphorie de l’annonce de votre grossesse passée, vous venez de réaliser ce que cela voulait dire. Devenir une maman – responsable – et ça commence maintenant. Là, face à votre frigo, rage et désespoir… Les 9 prochains mois, seront sans junk food, sans alcool et sans café. Rude, on vous l’accorde. Mais surmontable… Ici, les solutions !

Cigarettes, alcool, addictions alimentaires, comment ça marche ?

 

Bien sûr, vous savez que la consommation d’alcool, de tabac ou d’excitants est à proscriredurant la grossesse, au risque de perturber le développement du cerveau et du système nerveux du fœtus. De même que les excès de sucre, entrainant une prise de poids excessive, qui ne sont pas sans conséquences pour la santé de bébé. Mais, certaines habitudes sont féroces, et difficiles à bousculer (c’est ce qu’on vous dit depuis toujours, merci).

Accro au café, au tabac, au soda ou tout simplement à la nourriture, dans tous les cas, le simple fait de « consommer » engendre une sécrétion de dopamine, molécule du plaisir et de la récompense.

A la clé, des addictions. Gentilles mais solidement ancrées et certainement pas recommandé pour faire grandir un petit être en devenir. Rassurez-vous, tout cela va changer !

C’est le moment d’arrêter, et bébé va vous aider

La dépendancese résume à trois choses :
–       un produit (tabac, chocolat, coca…)
–       un individu (vous)
–       un environnement (votre mode de vie).

Et là, vous vous dites : bingo ! L’individu (moi) ne sera plus jamais comme avant (je vais devenir mère, YES !) et mon environnement va changer (oups, j’entends déjà les pleurs de bébé !). CQFD : c’est l’occasion ou jamais pour terrasser votre plus vieil ennemi (la clope ? le chocolat ?) qui vous pourrit la vie.

5 astuces pour y arriver

1. Associez systématiquement la consommation aux effets négatifs induits. Exemple : chaque fois que vous prenez une cigarette dans le paquet, regardez-vous dans une glace et dites-vous « je vais inhaler un poison mortel pour mon bébé et pour moi »

2.Inversez les points de vueet associez les périodes de non-consommation au plaisir de la victoire : je suis heureuse, je n’ai pas touché à mon paquet de biscuit de la matinée (au lieu de arghhh c’est horrible ça me manque, je souffre…)
3.Associez votre changement de comportement à l’arrivée future de bébé. Agrandissez le cliché de votre dernière écho, et accrochez-la sur la porte du frigo (où le coca vous guette sournoisement), et précipitez-vous sur Youtube pour fondre au son des gazouillis d’un nouveau-né !
4.Multipliez les petits plaisirs sainsqui vont renforcer votre sentiment de joie et entériner cette « guérison » : dix minutes de yoga chaque matin (avec votre petit haut tout neuf spécial grossesse) au son d’une mélodie qui vous fait craquer.
5. Vous verrez, sans cette fichue addiction, vous serez toujours la même, mais en mieux ! Prenez soin de vous et vous vous sentirez li-bé-rée, et vous penserez « mais pourquoi ne l’ai je pas fait plus tôt ? ». Il n’y a pas de réponse, sauf peut-être une toute petite, bien blottie tout au fond de vous dont vous percevez à peine le rôle qu’il va jouer dans votre vie.