L’épreuve des fausses-couches à répétition

0
141
Cet article a été publié ici en premier.

biberons MAM

Comment ne pas être touchée voire révoltée par le témoignage d’Eva. 3 fausses-couches et des maltraitances médicales avérées. Comment peut-on laisser un être humain subir cela ? Voici son témoignage.

3 fausses-couches

{Témoignage} Mes 3 fausses-couches

Bonjour à toutes,

Je suis arrivée sur ce blog en recherchant des témoignages de mamans ayant vécu plusieurs fausses-couches comme moi, puis j’ai voulu partager avec vous mon histoire afin qu’on puisse se rassurer et se réconforter mutuellement.

Mars 2017, je tombe enceinte, première échographie normale. Bébé va bien, j’entends son cœur battre. Étant à ce moment-là en vacances à l’étranger je me dis qu’en rentrant en France j’effectuerai une échographie de contrôle. Et là.. j’ai compris à la minute où là sage-femme a posé sa sonde sur mon ventre que c’était terminé. J’espérai au fond de moi que se soit un soucis dû à la machine, mais non, le cœur de bébé s’était bien arrêté. De là les choses se passent relativement vite, elle m’explique la procédure, me dit que c’est courant et qu’il ne faut pas culpabiliser. D’accord. Ok. Je reste un peu sans mots. Je fais ce qu’on me dit de faire et rien ne sort de moi, ni larme, ni cris je reste stoïque. J’attends que sa passe. Je vais à l’hôpital, on me programme un curetage car le bébé est trop gros pour pouvoir sortir avec les médicaments. Sauf qu’il n’y a pas de place avant plusieurs jours.

On me renvoie chez moi avec mon bébé mort dans le ventre

J’ai du mal à comprendre… mais encore une fois je ne dis rien, j’écoute et je fais ce qu’on me dit. 2 jours après mon retour à la maison je perds les eaux de là je comprend que le bébé va être expulsé naturellement et qu’il va falloir que je me rende d’urgence à la maternité. Chose que je fais.

Arrivée là bas je perds énormément de sang et suis prise de malaises, je me sens partir. J’en viens à me dire que je vais mourir. L’équipe médicale se précipite autour de moi ils m’emmènent d’urgence pour me faire un curetage. Je me réveille, un peu sonnée, je comprends que maintenant c’est fini. Les jours passent et je me dis qu’il ne faut pas que je reste sur un échec, je lis plusieurs articles sur le net qui encouragent les femmes ayant fait une fausse-couche à retomber enceinte, paraît-il qu’elles auraient plus de probabilités de mener une grossesse à terme après cette épreuve.

Je retombe enceinte le mois suivant

Je me dis que cette fois ce sera différent, mais je ne suis quand même pas très sereine. Au bout de 2 mois et demi je commence à perdre du sang. Je me rends chez la gynécologue qui me fait une échographie et me dit que tout va bien qu’il faut que j’arrête d’angoisser et que les saignements c’est quelque chose de fréquent pendant une grossesse. Très bien je m’exécute. C’est courant ok. Sauf que les saignements s’intensifient et je sens que c’est fini pour cette grossesse aussi. Je retourne la voir. Elle est agacée de me voir, mais en me faisant l’échographie elle change de ton.

« Le bébé n’est plus là madame ».

Oui je le savais. J’avais perdu trop de sang pour espérer que tout allait bien. Toujours pas de larmes, je reste encore stoïque et j’écoute les consignes. Elle me donne des médicaments, me conseille des tisanes et me dit que tout va évacuer naturellement. Ok. D’accord. Je m’exécute.
Après ces 2 fausses-couches je me suis dis que j’allais m’arrêter pendant un moment dans mes essais bébé, j’avais besoin de reprendre un peu mon corps et mon esprit étant un peu sous le choc.

2 fausses-couches en 4 mois c’est assez difficile

J’ai donc attendu 1 an avant de retomber enceinte. Là je me dis que l’eau a coulé sous les ponts, que les choses vont être différentes et que cette fois-ci ça va aller. Et effectivement les choses ont été différentes, première écho normale : bien que bébé ne bouge pas son cœur battait. La gynécologue me dit que tout va bien. Ok. D’accord.. Je passe le cap des 3 mois, puis des 4 mois et des 5 mois. Je commence à y croire je me dis que cette fois c’est la bonne.

Sauf qu’à presque 6 mois de grossesse je ne sens toujours pas bébé bouger. Je fais une échographie de contrôle et là, le verdict : le cœur de bébé s’est encore arrêté. Depuis environ 3 semaines. Je reste toujours stoïque comme pour chaque annonce : j’entends mais c’est comme si je n’écoutais pas.

Je suis spectatrice.

C’est ma troisième fausse-couche, le cœur s’est arrêté depuis 3 semaines

Elle me donne à nouveau des médicaments, je lui dis que je suis avancée dans la grossesse que c’est sûrement dangereux, mais elle me dit que non. Donc je m’exécute à nouveau et comme toujours. Je rentre chez moi et là je suis prise de grosses contractions. Toutes les 30 secondes je crie, je hurle, je me dis que je ne vais jamais tenir comme ça. Je suis emmenée à l’hôpital et dans les minutes qui suivent, j’accouche de ma fille. Tout a été très vite.

Entre l’annonce de sa mort et sa naissance il s’est écoulé à peine une heure. Je n’ai pas vraiment compris. Je suis passée de femme enceinte, future maman comblée à mère endeuillée en moins d’une heure c’était assez étrange. Aujourd’hui cela fait 7 mois que j’ai vécu ma dernière fausse-couche. J’espère pouvoir un jour retomber enceinte en menant une grossesse à terme.

En tout cas raconter mon histoire m’a fait du bien psychologiquement. Je n’ai encore versé aucune larme je n’y arrive pas.. merci à celles qui m’auront lu jusqu’à la fin.

Vous souhaitez publier votre histoire sur le blog ? Déposez votre témoignage mariage ou témoignage maternité ici.

A lire également

Bonjour, je m’appelle Nathalie. C’est moi qui ai créé ce blog en 2011. Au début, il était exclusivement dédié à l’organisation de mariage, aujourd’hui on y parle également de maternité et de voyages. N’hésitez pas à m’envoyer un message ou votre témoignage si vous souhaitez participer.
la.mariee.en.colere@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here