Le jour où j’ai découvert que j’était enceinte…

0
956

Cet article a été publié ici en premier.

Je suis deux barres plus tard. Deux petits bâtonnets qui se sont colorés qui me disent trois mots : je suis enceinte. Et je me dis que…

hope

Je t’achèterai des baskets qui courent vite, et des robes qui tournent. Tu pourras porter tout ça en même temps, si tu veux. Je trouverai pour toi des jouets qui font pouêt-pouêt, d’autres en bois avec des couleurs pour que tu les apprennes, petit à petit. Je peindrai les murs de ta chambre, en bleu, en jaune, en rose, en vert… je ne sais pas encore, peut-être tout ça en même temps.

On va te choisir un prénom, et j’espère qu’on va s’engueuler un peu sur le sujet, pour être bien dans les clous de tout ce qu’on m’a dit. Je regarderai des sites internet pour connaître le sens des prénoms de la liste, j’ajouterai mes découvertes en cachette, en t’imaginant avec ce prénom, et puis avec l’autre. Et puis avec tous les autres.

Dans ma tête, tes yeux changeront de couleur en fonction du prénom, tes cheveux seront blonds, tes cheveux seront noirs, ou alors tu seras chauve ? Non, tu auras mes cheveux. Ou alors les siens ? Ou ceux de personne d’autre que toi.

Il faudra trouver un siège auto.. mais c’est quoi, en fait, un cosy ? Et la poussette, on fait comment ? J’ai le droit à celle qui est pliable tout de suite ou pas ? Mince, angoisse.
Attends, c’est pas grave, on verra plus tard. Plus tard, ce sera en même temps que cette histoire de lit parapluie.
Tant qu’on y est, j’en prendrai un para-cauchemars, un qui ne fait faire que des jolis rêves.
Et des nuits complètes, aussi, puisqu’apparemment c’est assez rare.

J’achèterai une écharpe, mais pas pour la mettre autour de mon cou. Une écharpe pour te mettre dedans et te garder près de moi. Comme avant. Comme maintenant.

Comme maintenant. Là, deux barres plus tard. Je viens de faire un test de grossesse. Et il me dit que tu es là. J’ai envie de rire, j’ai envie de pleurer, et tout ça de joie. J’ai envie de faire tout ça, et on va le faire ensemble. Toi et moi, mon tout petit pois.

Je ne sais pas encore que je vais avoir envie de vomir, puis de faire pipi, ou les deux en même temps. Je ne sais pas encore que je vais avoir envie de dormir, et que mes soutiens-gorges vont vite être trop petits.

Mais j’ai le temps.
Il y a 5 minutes, j’étais une. Deux barres plus tard, nous sommes deux. Et rien d’autre n’a d’importance.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here