Grossesse nerveuse, mais deuil réel

0
62
Cet article a été publié ici en premier.

Amélia était malade alors qu’elle habitait dans un pays étranger. Après avoir consulté, un médecin lui a appris qu’elle était enceinte. Dans ce pays l’avortement est interdit, elle a donc dû poursuivre sa grossesse. A 18 semaines, en rentrant en France elle est allée consulter un autre médecin qui lui a appris qu’elle n’avait jamais été enceinte. Elle a fait ce qu’on appelle une grossesse nerveuse. Mais comment faire le deuil d’un bébé que l’on n’a jamais porté ? Son entourage ne comprend pas sa tristesse. Voici son témoignage. 

grossesse nerveuse deuil

{Témoignage} Faire le deuil d’une grossesse nerveuse

Bonjour à tou(te)s

En ce moment, tout le monde parle du déni de grossesse. Chacun son opinion mais je constate que la plupart des gens font l’effort d’essayer de comprendre cette situation et de plus en plus, on déculpabilise les femmes qui ont accouché sans savoir qu’elles étaient enceintes.

J’ai vécu le contraire : une grossesse nerveuse.

Pendant des années, je n’ai jamais vraiment pensé être enceinte un jour. Seulement voilà, avec mon mari, nous sommes partis travailler quelques mois à l’étranger, dans un pays du tiers-monde où la médecine n’est pas vraiment top. Là-bas, je commence par avoir des nausées, des vomissements et des petits maux qu’on met au début sur le compte de la tourista. Mais au bout de trois mois, comme ça ne passe pas, je consulte et le résultat tombe : je suis enceinte d’après le médecin du dispensaire local. Ma pilule n’a pas dû marché, ça arrive. Alors au départ, je ne voulais pas de ce bébé mais l’avortement est interdit dans le pays où on est, et franchement, avec les conditions locales, il n’y avait pas d’autres choix, et pas de suivi. Je poursuis donc ma grossesse, enfin ce que je pense être une grossesse en me disant que dès mon retour en France, je cours chez le médecin pour voir quoi faire.

Je rentre en France à 18 semaines de grossesse

J’ai pris du poids, du ventre et je sens quelque chose bouger dans mon ventre. Je vais finalement chez mon médecin qui me fait passer des examens à la va-vite. Et là, le couperet tombe : je n’ai jamais été enceinte, j’ai fait une grossesse nerveuse. Il a fallu le test sanguin et l’échographie vide pour me prouver que je n’ai jamais eu ce petit bébé en moi.

Depuis, j’enchaîne les rendez-vous avec les psy, j’ai toujours l’impression d’être enceinte même si maintenant je sais que tout était dans ma tête. J’ai tellement eu peur d’avoir un enfant à l’étranger, d’avoir des comportements à risque dans un pays peu sûr, que mon corps a imaginé ce bébé. Pendant cette fausse grossesse, mon mari et moi avons appris à aimer cet enfant et tout d’un coup, il n’existe plus, c’est comme s’il était mort.

Faire le deuil d’un bébé qui n’existait pas

A côté, les proches ne comprennent pas. Pour eux, il n’y a jamais eu de bébé alors pas la peine d’en faire tout un fromage, je suis juste une folle psychotique. Mais pour nous tout a changé. Nous allons sans doute mettre du temps pour revenir à la normale mais cette aventure a changé nos perspectives de vie. Nous sommes plus soudés et nous avons viré certaines personnes de nos vies.

Maintenant, nous n’avons plus peur d’avoir un enfant et je suis persuadée que mon mari sera le meilleur papa au monde.

Vous souhaitez publier votre histoire sur le blog ? Déposez votre témoignage mariage ou témoignage maternité ici.

A lire également

Bonjour, je m’appelle Nathalie. C’est moi qui ai créé ce blog en 2011. Au début, il était exclusivement dédié à l’organisation de mariage, aujourd’hui on y parle également de maternité et de voyages. N’hésitez pas à m’envoyer un message ou votre témoignage si vous souhaitez participer.
la.mariee.en.colere@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here